Débord de Loire 2019, de St Nazaire à Nantes !

 

Débord de Loire 2019, nous avons suivi la parade de St Nazaire à Nantes !

C’est une journée qu’on attendait depuis longtemps. Débord de Loire, c’est un événement nautique et festif, présentant sa deuxième édition à Nantes. En ce samedi 25 Mai, nous allions donc remonter l’estuaire de Nantes à Saint Nazaire. Nous partions à la rencontre des bateaux, dont l’Hermione et le Belem, attendus pour 17h entre Paimboeuf et St-Nazaire. Nous souhaitions également profiter du voyage pour admirer des vues en bord de Loire et des installations contemporaines du Voyage à Nantes.

Le rdv est donné à 10h sur le quai Malakoff, il nous faut d’abord passer l’écluse pour rejoindre la Loire. Stéphane notre capitaine garde de l’énergie pour l’après-midi (et il en aura besoin), c’est donc Nico qui prend la barre ! A bord, quelques amis, Jeanne de Nantes à la Folie, nos capitaines (Stéphane, Serge, Nico), un couple du Chili, et passionnés de photographie (Romain, Nico, Eric, Moi-même)…

Nous naviguons tranquillement, le soleil n’est pas encore au rdv, mais ça devrait se lever. La première étape, c’est une pause café à bord des péniches Nantaises. L’oeil d’Argus, l’Océan, La Marne, Jean-Nöel, elles sont toutes là, reposées à quai près de la grue Titan.

Nous en profitons pour discuter avec les équipes à bord, visiter l’intérieur des péniches, et faire un coucou à Jean-Marc, un des capitaines souvent à bord du Voyage Photo, mais aussi capitaine de l’Océan !

Il est midi, nous repartons. Nous retrouverons les péniches un peu plus loin, elles sont attendus au Pellerin à 20h. A bord, on commence à photographier sérieusement ! Romain se fait plaisir en passant le pont de Cheviré, toujours aussi impressionnant. Nous passons aussi Trentemoult, Indre, et des ours… oui vous avez bien lu (coucou le Voyage à Nantes) !

En début d’après midi, nos estomacs grondent, on sort alors l’apéro et le déjeuner ! Chacun a apporté un petit quelque chose, qui se transforme en grand buffet ! Huitres, fromages, tortillas (faites par notre chilienne de bord), aubergines grillées, tartares d’algues maison, encas à grignoter, côtes de boeuf… et du muscadet ! L’air de l’estuaire, ça creuse !

En début d’après midi, notre chilienne reprend la barre. Nous, nous continuons nos photographies, j’ai même sorti le zoom ! Nous approchons de Couëron et du Pellerin (encore calmes à cette heure-ci), et nous passons devant La Maison dans la Loire, célèbre oeuvre du Voyage à Nantes. Un petite pause crêpes et caramel au beurre salé maison s’impose également avec le café !

Plus nous approchons de Cordemais, plus l’estuaire s’élargie. Les bords de Loire deviennent très sauvages, calmes et dépaysants. A bord, la déconnexion opère, nous sommes bercés, complètement relaxés, et certains en profite même pour faire une petite sieste.

Au loin, l’immense centrale de Cordemais s’impose dans ce paysage sauvage. Nous nous en approchons, c’est esthétiquement très intéressant photographiquement !

Soudain, dans le ciel, les oiseaux nous montrent le chemin… c’est bien le remorqueur de Débord de Loire que nous apercevons à l’horizon ! Nous sommes arrivés à Paimpoeuf, les bateaux sont là, l’Hermione ouvre le pas !

A partir de ce moment là, Stéphane a repris la barre et ne la lâchera presque pas. Il va falloir être concentré pour naviguer au coeur de la flotte sans gêner. Et nous de même avec nos appareils ! La lumière s’est d’ailleurs levée, ça annonce le coucher de soleil au retour sur Nantes !

Nous mitraillons : les coups de canon de l’Hermione, la belle envergure du Belem, les spectateurs… on s’en donne à coeur joie !

Vers 20h, nous approchons du Pellerin et de Couëron. On y retrouve la flottille et les péniches. La foule est au rdv sur les bords de Loire ! Mais aussi tout au long de l’estuaire, des spectateurs perchés ou cachés derrières la végétation !

Nous continuons notre remontée tous ensemble. Le bras de l’estuaire est de plus en plus étroit, et la flotte de plus en plus massive. Le spectacle est impressionnant, l’ambiance si magique !

Les voiles et voiliers se couvrent d’une lumière dorée, il est 21h, nous arrivons sur Nantes. Le passage du pont de Cheviré est un moment unique. Cette parade, sous ce si grand pont… on dirait presque que l’Hermione et le Belem ne passe pas avec leurs si hauts mats ! Le public Nantais s’est rassemblé, plus de 100 000 spectateurs… on n’y croit vraiment pas d’être bien là, au coeur de tout cela…

A 22h, nous regagnons l’écluse. Nous sommes à peine remis du spectacle. C’était si magique. Dans l’écluse, c’est la fête aussi, elle n’a jamais été aussi pleine ! Rentrés à 23h à quai, nous terminerons la soirée des étoiles dans les yeux, « c’est un fameux trois mats.. » en tête, et des photographies à déborder (remarquer le jeu de mots !) sur la carte SD !

Merci Débord de Loire !